Informations aux patients

L’un des objectifs majeurs de l’étude CORONADO est de répondre aux interrogations des patients diabétiques dans le contexte de pandémie de Covid-19. Jean-François Thébaut, vice-président de la Fédération Française des Diabétiques, nous présente l’étude et ses résultats.

Parmi les victimes de la Covid-19, il a rapidement été constaté qu’une forte  proportion de personnes diabétiques étaient hospitalisées, placées en réanimation et malheureusement pouvait décéder. Les chiffres issus des premières études chinoises étaient très inquiétants : 30 % des patients décédés étaient diabétiques.  Ce sont ces éléments inquiétants qui ont d’emblée poussé la Fédération Française des Diabétiques à se mobiliser et s’organiser en urgence pour accompagner et informer les personnes atteintes de diabète.

L’étude française CORONADO avait pour objectif de connaître les caractéristiques des patients diabétiques hospitalisés avec une forme grave afin :

  • d’améliorer la prise en charge
  • de repérer les profils plus à risque
  • de rassurer ceux qui paraissaient moins menacés, comme les enfants et les jeunes patients diabétiques de type 1
  • et de conseiller ceux d’entre nous qui paraissaient plus à risque de faire une forme grave.

Pour les patients plus âgés, il apparaissait que si le risque d’être contaminé par le coronavirus n’était pas plus important que pour une population standard, en cas de contamination le risque d’être hospitalisé était multiplié par 2 et en cas d’hospitalisation d’être intubé ou de décéder multiplié par 3.

D’emblée, l’équipe scientifique de cette étude a souhaité intégrer dans le Conseil Scientifique deux représentants de la Fédération Française des Diabétiques et nous lui en sommes très reconnaissants.

Cette étude nationale coordonnée par le Professeur Bertrand Cariou et le Professeur Samy Hadjadj de l’institut du thorax, au CHU de Nantes « est un formidable réseau bénévole mobilisant 68 centres de diabétologie, publics et privés, en métropole et en Outre-mer, des centaines de chercheurs et de techniciens en recherche clinique hospitalière avec le soutien des organisations professionnelles et de patients, qui a permis de mener à bien ce travail. Il s’agit de la première étude mondiale s’intéressant aux caractéristiques des personnes diabétiques hospitalisées pour Covid-19. ».

Des informations et des recommandations

Ce sont ainsi 2 950 patients hospitalisés qui ont été inclus dans l’étude (l’objectif initial n’était que de 300…) entre le 10 mars et le 10 avril. Les premiers résultats, portant sur l’analyse de 1 317 dossiers médicaux, ont permis de dégager des informations qui établissent plusieurs constats utiles à la fois pour rassurer les personnes atteintes d’un diabète de type « peu à risque » et encourager les autres à maintenir rigoureusement les mesures barrières.

  • Ce qui est rassurant : les enfants, les personnes jeunes atteints de Diabète de type 1 paraissent épargnés
  • Les facteurs de risque de forme sévère du Covid-19 sont semblables à ceux que l’on retrouve en population générale : âge et corpulence (l’excès de poids est un facteur de risque de forme sévère de Covid-19).
  • Les sujets avec des complications du diabète  ou des co-morbidités sont à plus fort risque de décès en cas de Covid-19.
  • L’insuline, comme les autres traitements du diabète, ne sont  pas un facteur de risque de forme sévère de Covid-19. Les traitements DOIVENT donc être poursuivis.
  • L’équilibre glycémique antérieur (niveau de l’HbA1c)  n’apparaît pas influencer la gravité de la Covid-19.

Le réseau CORONADO

 CORONADO, c′est un formidable réseau qui réunit 68 centres de diabétologie, des sociétés savantes et les associations de patients.  

En savoir plus
nunc pulvinar sed tristique quis Praesent et, quis, id,